Christian LIGNAIS

< Retour à la liste des artistes

Christian LIGNAIS

Photo de François Lebel

 

Christian LIGNAIS est parmi les 500 artistes qui font rêver MIROIR DE L'ART

Christian Lignais, honnêtement, est un drôle de bonhomme ! Il va modestement, trop peut-être, conduire une œuvre tout à fait étonnante, voir déroutante pour certains, mais tant pis pour eux ! Il ne faut pas passer à côté de ce langage souvent bicéphale qui nous permet, à nous spectateurs, d'avoir cette énorme faculté de lectures différentes, selon notre propre situation sensible du moment. Les sentiments, ici, sont si étroitement mêlés, toujours sous le couvert de l'humour. On ne sait que trop que, souvent, le clown est, du cirque, l'homme le plus mélancolique, au quotidien. Mais attention, ici point d'amertume, ni d'aigreur ! Juste un attendrissement émouvant sur les douleurs humaines. Et, finalement le sourire l'emporte toujours dans l'œuvre de Christian Lignais.

Patrick-Gilles Persin - Critique et historien d'Artœuvre


 

Christian Lignais 

Par Gallia Valette Pilenko

Quand on arrive devant la maison de Christian Lignais on jurerait que nous sommes en pleine campagne, dans un "havre de paix". Pourtant il a suffi d'un quart d'heure du centre-ville de Lyon pour rallier Craponne. En contrebas coule l'Yzeron et le regard embrasse du vert à perte de vue. L'atelier est situé dans la maison de l'artiste, au rez de chaussée d¹une grande bâtisse entièrement rénovée par ses mains et sa sueur. Une fenêtre donne sur la petite route par laquelle on accède pour arriver ici. Ancienne charretterie, l'espace est vaste, une cinquantaine de mètres carrés, mais encombré. De sacs de plâtre, de seaux, de socles, de tabourets, d'outils et de sculptures.

Des sculptures qui captent le regard par leur mouvement. D'autres sont soigneusement rangées sur des étagères. il y en a en plâtre, en pierre, en bronze, en terre. Des formes très épurées qui constituaient le départ des recherches du sculpteur, en pierre de Soigny (appelée aussi petit granit belge), des foules (sa spécialité) et des têtes cubistes en diable, métamorphoses de "l'art en train de se faire". Ici, pas question de chômer, la température avoisine les 14 ° malgré la chaufferie tout près et mieux vaut ne pas rester trop longtemps les pieds dans le même sabot à rêvasser.

Mais rêvasser est hors de propos pour Christian Lignais qui travaille sans arrêt. Il accueille le visiteur les mains dans la glaise, en tenue de chantier, le sourire aux lèvres. Parce que cet artiste qui s'est mis à la sculpture "par hasard" (même s'il avoue qu'il modèle depuis tout petit tout ce qui lui tombe sous la main) n'a de cesse de créer, que ce soit dans la tête (pour la préparation) ou avec le corps (pour la réalisation). Il planche actuellement à la reproduction grandeur nature d¹un buste qu'il a déjà réalisé en miniature et qui sera finalement en bronze. Il s'essuie les mains, emballe soigneusement sa terre, précisant "l'évaporation est l'ennemie de la terre". Explique qu'il ne sait pas d'où elle vient puisque ce sont ses élèves qui la lui apportent quand ils viennent prendre des cours. Et de toute façon, "ça n'a pas d'importance".Il enchaîne sur la visite de son atelier, expliquant chaque sculpture, chronologiquement......

 

Christian LIGNAIS

 

Né en 1945 à Paris.

Etudes aux Beaux Arts de Lille (atelier d'Emile Morlaix), aux Beaux Arts de Lyon (atelier d'Ivan Avoscan).

Sélectionné au concours national de la Fondation Paul Ricard en 1986.

Participe à des expositions collectives à Paris, Lille, Lyon, Ile de Bendor, Rillieux, jusqu'en 1986 où, après la pierre, il s'oriente essentiellement vers le bronze

MOUVEMENTS ET STYLES

Neo-expressionnisme.

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2016   Centre culturel La Mostra, Mairie de Givors

2015   Galerie Le Soleil sur la Place, Lyon

2012   Galerie Alain Rouzé, Nantes (44)

2008   Avec C Miralles Galerie Le Soleil sur la Place, Lyon

           Galerie Louise Londre, Bruxelles

2004   Lignais-De Matteis, Galerie "le Soleil sur la Place", Lyon

           Maison des expositions, Genas

2003   Deprun-Lignais, galerie "le Soleil sur la Place", Lyon

2001   Centre culturel "Le Toboggan", Décines

1999   Galerie le Soleil sur la Place, Lyon Bellecour

1998   Mairie de Lyon 6ème

1997   Centre artistique de Caluire

1995   La Grange au Lac, Domaine du Royal Club, Evian (74)

          Centre Bérégovoy, Roanne (42)

1994   Galerie Marouska, Lyon                           

1992 Espace Culturel Baudelaire, Rillieux la Pape

1991   Centre Culturel du Fort du Bruissin, Francheville

 EXPOSITIONS COLLECTIVES

2017   Luxartfair (galerie Crid’art) Luxembourg

           Art3F (galerie Crid’art) Reims(51)          

           Galerie Crid’art, Metz (57)

           Prieuré de Manthes (26)

           Les 20 ans de la galerie Le Soleil sur la Place, Lyon

2016   Biennale Sculpturart, Tain (26)

           Face à Face : le Portrait. Galerie Le Soleil sur la Place, Lyon

           Artelys, Bourg en Bresse (01)

2015   Galerie Patrice Steffan, Lyon (en permanence)          

2014   Galerie Le Soleil sur la Place Lyon  

2012   15ème anniversaire Gal. Le Soleil sur la Place Lyon                                                                                                                                          

2011   Bronzes,Galerie Marceau, Nantes (44)

2010   Artelys (Gal.  Le soleil sur la place), Bourg en Bresse (01)

           Galerie Marceau, Nantes (44)

2009   Projection/Rencontre Albaroudi-Lignais-Paubel, Fondation Renaud, Lyon

           Salon Comparaisons, Grand Palais, Paris (75)

           Galerie Crid’Art Metz (57)

2008  Galerie Louise Londre, Bruxelles

           Art Fair (Gal. Crid’art), Lille (59)

           Prieuré de Manthes (26)

2006   Artélys, Bourg en Bresse (01)

Biennale des Lions, Lyon-France/ Turin – Italie                                                

Galerie Crid’Art, Amnéville Les Thermes (57)                                                  

Sculptures, galerie Le Soleil Sur La Place, Lyon 

St’art (gal. Crid’art), Strasbourg (67)

2005   Galerie Bréheret, Paris 6ème : en permanence (75)

Les artistes de la Galerie : Galerie "le Soleil sur la Place", Lyon Collection municipale. Genas

St'art, Foire Européenne d’art, (Gal. Le Soleil sur …) Strasbourg (67) 

Université Jean Monnet, département Arts Plastiques, St Etienne (42)

2004   Galerie Bréheret, Paris 6ème (en permanence)

           Galerie "le Soleil sur la Place", Lyon

           Fondation Renaud, Fort de Vaise, Lyon

           Artélys, Bourg en Bresse (01)

2003  Galerie "le Soleil sur la Place", Lyon Centre culturel de Sainte Foy lès Lyon

2002   "Sculptures" : Galerie "le Soleil sur la Place", Lyon

2000   Galerie "La Gare de Barse" Marchin, Belgique

"Sculpteurs", Galerie "le Soleil sur la Place", Lyon - Prieuré de Manthes (26)

1998  Grands et jeunes d'aujourd'hui, Espace Eiffel Branly, Paris (75)

Galerie AmTunnel, Luxembourg Ville

           Galerie Dieleman, Grand Leez, Belgique 1997  Bac Off, Lyon

1997   Bac Off,Lyon Les sculpteurs de la galerie "Le Soleil sur la place", Lyon

           Espace Ripert, Bollène (84)

           Château de la Croix Laval, Charbonnières 

1996    Château de Bussières (71) Les 7 ans de la Galerie Marouska, Lyon

1995   50 ème anniversaire du Secours Populaire (Paris, Lyon, Lille, Festival de Cannes...)

            Les Artistes contre le sida. Le Transbordeur, Lyon

Galerie Déméter, https://acheter-antibiotiques.com/ Chambéry (73)

            Les Oeuvres du Patrimoine, Rillieux la Pape (69)            

1994 à 2006 Salon du Sud-est, Lyon (Sociétaire depuis 2003)

1993   Valence (26), Buxy (71 )

1992   Centre d'art Contemporain, Lacoux (17 sculpteurs Rhonalpins)

1991   Espace Baudelaire, Rillieux la Pape (69)

 

COLLECTIONS PUBLIQUES

Musée de la résistance et de la déportation, Lyon (69)                                                            

Mairie de Rillieux la Pape (69)                                                                                               

Mairie de Genas (69)                                                                                                          

Fondation Renaud (69)

                                                                             

EN PERMANENCE

Galerie Bréheret, Paris 6ème                 

Galerie "le Soleil sur la Place", Lyon                                                                                 

Galerie Patrice Steffan Lyon

Galerie Crid’art Metz

BIBLIOGRAPHIE

Illustration collective de "Mémoires enchantées" de B. Gouttenoire                 

Dictionnaire des artistes lyonnais du XIXème et XXème siècle                                     

Les Rendez-vous de Jean-Marie Lemaire à La Spirale

C. Lignais Sculptures. Préfacé par Patrick-Gilles Persin

VIDEO

0. Denoyelle et V. Jaggi (TLM)   

R. Livrozet

 

 

 

 

 

Sculpture en bronze numéroté I/IV "Rencontre au sommet" 73 x 55 x 10.5 cm

 

Ainsi ces grands torses en pierre dénuées d'attributs masculins ou féminins, qui avaient pour seule volonté de capter le mouvement (ce sont des corps de danseuses qui ont servi de modèles) trônent royalement derrière d’autres réalisations plus récentes. Ces foules qui font sa renommée et montrent une humanité grouillante, en mouvement, dénoncent la société sans se prendre au sérieux. "Il y a toujours une pointe d'humour dans mes œuvres. je ne suis pas quelqu'un de morbide, je suis un optimiste qui se plaît à se représenter, dans ses foules, sous la forme d'un petit bonhomme à gros nez qui fait irrésistiblement penser à un personnage de May B, une pièce célèbre de la chorégraphe Maguy Marin inspirée de l'œuvre de Beckett". Un humour qu'on retrouve systématiquement dans l'intitulé de ses sculptures, sortes de clins d'œil ou jeux de mots comme cette porte de l'enfer inspirée par Rodin qu'il a baptisé "Auriez-vous l'obligeance de m'indiquer la porte de l'enfer ?". On retrouve également d'autres clins d'œil aux statues de grands maîtres, Rodin, Brancusi, Michel Ange... 

Au fil des ans la recherche de l'artiste s'est déplacée de "la forme tendue" et pure au sens classique du terme, à celle devenue malléable et mémoire.

Il y a quinze ans, du jour au lendemain, il a arrêté la pierre, sans savoir pourquoi, comme une nécessité absolue de faire trace dans la matière. Au contraire de la pierre, irréductible par essence, la terre permet de laisser une empreinte. Les traces de doigts, les plis des paumes, les lignes de la main, les griffures. Malaxer le matériau, le "triturer". Et les corps ou les visages qu'il modèle sont en effet triturés, torturés presque. Ils feraient facilement penser aux monstres romans qu¹on voit sur certains chapiteaux ou corniches des églises des XI et XIIème siècles. Ou certaines têtes de l'époque cubiste de Picasso, son maître à penser. Tout un monde naîtà l'approche de ces sculptures, collant très bien à cette maxime de Malraux qu'il cite et pourrait faire sienne "l'artiste n'est pas un imitateur du monde mais son rival".

Par Gallia Valette Pilenko

 

 

Sculpture en bronze numéroté I/IV signé "Trop plein" 27 x 40 x 20 cm

La sculpture ne se donne pas aussi facilement à voir que la peinture. N'ayant pas à surmonter les problèmes du rapport planéité/espace, la sculpture peut alors jouer avec le rapport réalité/illusion. L'"illusion tangible" qui nous ferait penser qu'elle est réalité provoque en nous le trouble.

J'arrête ici ces quelques reparques sur mon travail. et laisse à votre subjectivité les interprétations que vous voudrez bien faire... L'important pour moi est que l'observateur se soit détourné vers ces sculptures et ait pu s'arrêter quelques instants, en vue d'une rencontre.

 

 

Sculpture en bronze numéroté I/IV signé "La débandade" 10 x 39 x 16.5

 

                                                                                                   

Sculpture en bronze signé numéroté I/IV "Un sot en fait cent" ht 17 cm

 

 

Sculpture en bronze numéroté 1/8 signé "Ode au poète gaucher" ht 55

 

Sculpture en bronze signé "Visées sans visa" 19.5 x 28.5 x 15.5 cm

 

 

Sculpture en bronze numéroté signé 7/8 "Les chefs ont toujours de mauvaises manières"