FAVRENE

< Retour à la liste des artistes

Favrene ?

"Epicurien, Favrene aime les femmes, les bons vins et les chères voluptueuses. Son écriture clame son goût pour les courbes de la plénitude.

Ascète amateur de choucroute et cialis prix de bière, en harmonieuse alternance de gourmandise et d'abstinence, il est heureux de la nuit et du jour, du soleil et de la pluie.

Révolté contre la télévision qui lamine les esprits.

Nostalgique du temps où l'amour se déclinait sans ambages ni protections

Un homme !

Un artiste en communion par ses peintures avec l'humanité.

Il nous invite à le rejoindre dans son univers de poésie où les jambes souvent levées des femmes aux seins-soleils rythment les marches des hommes vêtus. Les 2CV prennent ici des allures de Vénus des barrières et la statue de la Liberté peut bien se moquer des belles dames et des beaux messieurs, des belles voitures, des beaux immeubles... sur terre ou sur mer, elle brandira toujours son flambeau, auréolée de la lumière de la Connaissance.
Que les belettes et les rats se dévorent, Monsieur de la Fontaine se réjouira sûrement des bleus et des bruns qui veloutent leurs déchirements.

Favrene me reçut par un pluvieux après-midi d'automne. Notre rencontre fut pour moi comme un présage. Une borne sur ma route de peintre qui s'interroge sur l'au-delà du signe.

Homme de chair, d'esprit, de désir et de rêve, digne de l'appellation "Artiste libre", il peint comme il prie.
Son regard est pareil à celui des simples : ceux qui, allégés de leurs oripeaux, s'aventurent vers l'au-delà des apparences."

Extrait d'un texte de Danielle Stéphane

22 septembre 1995

 

"Oh quelle histoire ! L'anecdote - avez-vous dit - qu'on soulève un peu le rideau et c'est bien là que ça se passe, après, juste après l'anecdote, alors, apparaît l'abstraction et l'œil se tait".
Favrene

 

 

 

 

 

"Entraineuse"

 

 

 

"L'envers du décor"

 

 

 

"Jolie môme"

 

 

 

"La jolie môme"... (détail)

 

 

Détail d'un montage.

 

 

Manequin "Marcel"