Paul VILALTA

< Retour à la liste des artistes

Paul VILALTA

"Le réel voilé"

"On parle de "Natures mortes", mais celles de Paul Vilalta ont pourtant une vie, une âme, une intense lumière intérieure, une envoûtante présence, Et c'est bien cela, la puissance magique de la peinture, quand elle est comme ici vraiment et magistralement PEINTURE, de pouvoir nous faire accomplir un grand voyage à partir de sujet le plus proche, le plus humble et le plus familier qui soit ces quelques pots et objets du quotidien sans aucune prétention à la transcendance.

Car la vraie peinture, comme celle de Paul Vilalta, peut abolir l'espace et suspendre le temps. Chaque toile est un autel pour la célébration du silence, pour le recueillement et la méditation, le lieu d'une prière muette et apaisante permettant le retour dans l'intimité de son être et la réappropriation de soi" 

Pierre Souchaud  

 

:"

                                                                                

 PAUL VILALTA à BORMES : L'ART DU PRESQUE RIEN

NICE MATIN

 

            Peu importe le flacon, pourvu que… avec le peintre hyérois Paul Vilalta, qui expose à Bormes-les-Mimosas, ce serait plutôt l'inverse : priorité aux flacons, l'ivresse attendra.

            Il y a en effet, sur la plupart des toiles présentées, de vieilles bouteilles, des pots, des pinceaux, quelquefois un chiffon, un seau et même un jerrycan. Pas de quoi s'enivrer sur ces tables ou ces cheminées encombrées, et pourtant, la profusion d'objets sans valeur, bien alignés sur les cimaises du musée Arts et Histoire, finit par jeter le trouble. D'autant que la peinture tremble légèrement, coule parfois, que les couleurs sont en train de se faner et que les contours s'estompent… Si ce n'est toujours pas l'ivresse, nous voici saisis par un doux vertige : ce flou, plus artistique qu'il n'y paraît, serait-il une forme originale de néo-impressionnisme appliqué à des ustensiles promus au rang de nature morte ?

           Paul Vilalta, en limitant ses thèmes, en imposant à sa palette des couleurs ternes, vert-de-gris et marron surtout, oscille entre minimalisme et "Arte Povera".

         Jusqu'où ira l'appauvrissement ? D'autres peintres ont abouti à des "presque rien " identiques, mais sans passer par la case poésie qui permet au plasticien hyérois de transcender la triste banalité d'un coup de pinceau magique.

          On pense évidemment à l'intransigeance formelle d'un Giorgio Morandi qui, il y a soixante ans déjà, (re)peignait sans cesse des bouteilles, des bols et des vases dans des tonalités encore plus sèches que celles de Vilalta. Deux artistes aux flacons à moitié vides pour l'un, à moitié pleins pour l'autre, imprégnés de la même soif d'absolu.

Marie-Pierre Paulicevich - Journal de l'été ARTS Nice Matin 3 août 2012

 

***

 

EXPOSITIONS:

 

·         Atelier des artistes Sanary 2016

·         Ville du Pradet Galerie Cravero 2016

·         Galerie Massillon Hyères 2015

·         Salon ART3F Lyon 2015

·         Centre d’Art : Maison du Cygne - Six Fours Conseil Général 2014

·         Centre d’Art Villa Aurélienne  Fréjus / St. Raphaël : Salon du Grand Format -Invité d’honneur  2013

·         Exposition collective « Entre les arbres » Ville de Sanary 2013

·         Exposition « Maison du Patrimoine » Le Brusc 2013

·         Galerie REGARD Ste Maxime 2013

·         Salon ART3F Mulhouse 2012

·         MUSEE Bormes Les Mimosas 2012 (expo personnelle juillet/aout)

·         Chapelle St-Jean - La Garde Freinet 2012

·         Salon professionnel ARTNIM 2011

·         SIAC Marseille 2010

·         Centre d’Art : Musée Tour des Templiers Ville d’Hyères 2010

·         Salon Grand Pavois des Arts – Balaguier - 2009

·         Espace Castillon Toulon 2009

·         Atelier Fenouillet Hyères 2009

·         Galerie Arte Antibes 2008

·         Salon Grand Pavois des Arts 2008

·         Espace Castillon Toulon  2008

·         Galerie ID-Art 75003 Paris 2007

·         Galerie Garcia-Laporte 75008 Paris 2007

·         Grand Pavois des Arts 2007

·          Salon Art Contemporain Paris/Bastille 2007

·          Salon Art Contemporain Valbonne sept. 2006

·          Galerie Anna-Tschopp Marseille – 2006

·         Galerie Saltiel Le Castelet 2005

·         Galerie Castillon Toulon 2005

·          Galerie Park’Art Estienne d’Orves Marseille 2004

 

 

                                                                                        

 

"Le seau" 130 x 97

"Paul Vilalta peint de simples objets ordinaires qui confèrent à ses tableaux une sensation de familier. La vraisemblance de ces espaces quotidiens montre l'importance plastique du monde qui nous entoure et la quotidienneté du fait poétique. On songe au monde de Giogio Morandi "comme un engagement à une réflexion philosophique sur le silence, la simplicité, l'esthétique ou la distanciation à tenir face au monde"

Magazine AZART 7 août 2012

 

 

 

 

 

 

"Cheminée jaune" 130 x97

 

 

 

 

 

 

"Table aux citrons"  100x81

 

 

 

 

"Les fleurs jaunes " 73x60

 

 

 

 

"Coin d'atelier aux fruits" 100x81

 

 

 

 

"Intérieur II" 130x97

 

 

 

 

"Coin d'atelier" 81x65

 

 

 

 

"Le pot blanc"  33x24