Najah ALBOUKAI

Plasticien

Après des études aux Beaux-Arts de Rouen, Najah Albukai retourne en Syrie, son pays, pour enseigner.

Au cours des bouleversements que connait la Syrie, il est emprisonné de 2012 à 2014 et pendant sa captivité, il commence « pour ne pas oublier » à dessiner dans une grande promiscuité les prisonniers de sa cellule, les scènes de torture auxquelles il a assistées. Libéré, il revient en France et dessine sur tous les supports qu’il trouve. Ces dessins, véritables témoignages « Tous témoins » n’étaient pas destinés, à l’origine, à être exposés mais invité à parler de sa captivité, il les montre et, ils sont publiés dans Libération en 2018.

Il continue sa démarche pour graver dans nos mémoires l’enfer qu’il a connu.

Najah ALBUKAI

Séléction d’oeuvres

« L’échelle »

gravure 125x 78

« Evénements centre 227 »

Encre de chine et gouache 148 x 120

« Attaque chimique » Douma

Encre de chine et gouache 64 x 68

« Attaque chimique » Damas

Encre de chine et gouache 65 x 50

L’ancienne cage » centre 227

Gravure 240 x 125

Couverture du livre édition El Viso

« La chorale »

Encre de chine et gouache 29 x 41.5

« Le barbier » centre 227

Gravure 50 x 70.5

« Tu le connais »

Gravure aquateinte sucré et pointe 61 x 80

Expositions

xxx

xxx

xxx

xxx

Vernissage

le jeudi 22 septembre 2022

Vernissage de l’exposition

jeudi 22 septembre 2022